GROSSESSE : ZERO ALCOOL MEME PENDANT LES FETES

Parce qu’il est impossible de définir le seuil de consommation sans risque pour le foetus, l’objectif est « Zéro Alcool » pendant la grossesse!

 

https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1636956/fr/troubles-causes-par-l-alcoolisation-foetale-reperage#toc_1_1

http://vivreaveclesaf.fr

https://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2017/09/06/syndrome-dalcoolisation-foetale-une-campagne-pour-promouvoir-labstinence-totale-pendant-la-grossesse_849992

https://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2017/08/25/le-syndrome-dalcoolisation-foetale-prevenir-et-depister_849768

LA SANTE DES MERES ET DES NOUVEAUX-NES : RESULTATS DE L’ENQUETE 2016

L’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) publient les premiers résultats de l’enquête nationale périnatale 2016.

Ce rapport, fondé sur un échantillon de naissances représentatif de l’ensemble des naissances en France sur l’année, présente l’évolution des principaux indicateurs périnatals relatifs à la santé, aux pratiques médicales et aux facteurs de risque. Il décrit également l’organisation des soins dans les 517 maternités de France.

La santé des mères et des nouveau-nés : premiers résultats de l’enquête nationale périnatale 2016

 

 

SYNDROME DU BEBE SECOUE

Le 29 septembre dernier, l’HAS a rendu public sa mise a jour des recommandations sur la prise en charge du « syndrome du bébé secoué ou traumatisme crânien non accidentel par secouement »

Rappel de la définition par l’HAS : Le syndrome du bébé secoué (SBS) est un sous-ensemble des traumatismes crâniens infligés ou traumatismes crâniens non accidentels (TCNA), dans lequel c’est le secouement, seul ou associé à un impact, qui provoque le traumatisme crânio-cérébral. Les secousses en cause sont toujours violentes, produites le plus souvent par une saisie manuelle du thorax du bébé sous les aisselles. Les décélérations brutales antéro-postérieures de la tête sont responsables d’un ballottement du cerveau dans la boîte crânienne et de l’arrachement des veines ponts situées à la convexité. Il survient la plupart du temps chez un nourrisson de moins de 1 an et dans 2/3 des cas de moins de 6 mois.

Plus d’information sur  :

https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2794425/fr/syndrome-du-bebe-secoue-ou-traumatisme-cranien-non-accidentel-par-secouement

http://www.association-tatianadefensedesdroitsdelenfant.com

http://syndromedubebesecoue.com

 

Le Havre mon terrain de Jeu : Le HAVRE en Forme

Lors des consultations, nous parlons souvent avec les patients de la nécessité de #bouger, de faire du #sport.

Je tiens ici à saluer l’initiative de la ville du Havre qui distribue ces flyers avec pleins de bons conseils pour bouger au quotidien.

Vous trouverez aussi dans ces documents des adresses et coordonnées pour des ateliers pour les 12/15 ans ainsi que des horaires pour les coachs sportifs.

Les flyers sur le net : https://www.lehavre.fr/sites/default/files/atoms/files/havre_en_forme_dep_grand_public_2.pdf

 

L’HAS SE PENCHE SUR LA PLAGIOCEPHALIE DU NOURRISSON

Récemment l’association LIEN a alerté la Haute Autorité de Santé (HAS) sur la plagiocéphalie (tête plate d’un coté) du nourrisson et son lien qui pourrait exister avec le couchage sur le dos des bébés.

La plagiocéphalie est un motif très fréquent dans ma prise en charge en ostéopathie pédiatrique, des solutions existent.

En attendant les nouvelles recommandations de l’HAS et parce que beaucoup de parents me posent la question, il me semble important de rappeler les recommandations actuelles du couchage du bébé, c’est à dire sur le dos :